Partage Noir

Accueil > Portraits > Louis Lecoin et le mouvement anarchiste > Louis Lecoin - Repères biographiques



Louis Lecoin - Repères biographiques

Par Sylvain Garel

Copyright

30 septembre 1888 : naissance de Louis Lecoin à Saint-Amand-Monrond (Cher).
1901 : certificat d’études primaires.
1904 : diplôme d’agriculture.
1905 : Lecoin « monte » à Paris.
1er mai 1906 : première arrestation de Lecoin.
1907 : arrestation au cours d’une manifestation de jardinier. Il est condamné à 3 mois de prison.
Décembre 1907 : incorporation au 85e d’infanterie à Cosne.
17 octobre 1910 : il refuse d’intervenir contre une grève de cheminots.
Novembre 1910 : il est condamné à six mois de prison par un tribunal militaire.
Mars 1912 : Lecoin adhère à la Fédération Communiste Anarchiste.
Octobre 1912 : il est élu secrétaire de la FCA.
15 novembre 1912 : il est arrêté pour avoir publié une affiche antimilitariste.
19 décembre 1912 : il est condamné à cinq ans de prison.
Novembre 1916 : Lecoin sort de prison.
7 décembre 1916 : il imprime un tract intitulé : Imposons la paix.
11 décembre 1916 : il est arrêté pour diffusion de tracts illégaux.
Septembre 1917 : de nouveau libéré, il refuse de rejoindre son unité.
Décembre 1917 : il est condamné à cinq ans de prison pour insoumission, plus dix-huit mois pour propos subversifs.
Novembre 1920 : Lecoin retrouve la liberté.
Décembre 1920 : il devient administrateur du Libertaire.
Août 1921 : Lecoin représente les travailleurs du bâtiment au congrès de la CGT.
Juin 1922 : il est délégué au congrès de la CGTU.
1922 : Lecoin partage son existence avec Marie Morand.
Juin 1924 : naissance de Josette, fille unique de Louis Lecoin et Marie Morand.
Octobre 1926 : Lecoin lance la campagne en France pour sauver Sacco et Vanzetti.
1928 : il devient correcteur d’imprimerie.
Avril 1931 : premier séjour en Espagne.
Octobre 1936 : Lecoin fonde le Comité pour l’Espagne Libre.
17 octobre 1937 : mariage de Louis et Marie.
Novembre 1937 : il fonde Solidarité Internationale Antifasciste.
Septembre 1939 : Lecoin fait signer un manifeste contre la guerre. Il est arrêté.
Février 1941 : toujours incarcéré, il est transféré en Algérie.
Août 1941 : Lecoin est libéré.
1945 : il prend sa retraite de correcteur.
1947 : parution de sa première autobiographie : De prison en prison.
Octobre 1948 : Lecoin lance la revue Défense de l’Homme.
Juillet 1955 : il quitte Défense de l’Homme.
29 décembre 1956 : mort de Marie Morand.
31 janvier 1958 : Lecoin fonde Liberté et commence sa campagne en faveur de l’objection de conscience.
1er juin-22 juin 1962 : grève de la faim pour l’obtention d’un statut de l’objection de conscience.
11 décembre 1963 : vote du statut des objecteurs de conscience.
1964 et 1966 : candidat au prix Nobel de la Paix.
Octobre 1965 : parution de sa seconde autobiographie : Le cours d’une vie. Décembre 1967 : Lecoin crée le Comité pour l’Extinction des Guerres.
Juin 1971 : Mort de Louis Lecoin.