Partage Noir

Accueil > Portraits > Charles Malato (1857-1938) > [01] Charles Malato (1857-1938)


Dessin : Aristide Delannoy.

[01] Charles Malato (1857-1938)

Par Aristide Delannoy, Flax

Domaine public

A considérer ce grand garçon jovial et affable qu’est Malato, avec sa politesse exquise et ses façons qui dénoncent une certaine timidité, on ne se douterait jamais que l’on a affaire à un terrible conspirateur dont l’existence entière est faite de complots, de batailles et de prouesses. Point n’est besoin, avec ce révolutionnaire – ce romantique, ainsi qu’il se qualifie lui-même – de fouiller dans ses bouquins, de compulser ses doctrines. Le théoricien existe peu. L’homme d’action est tout.

Malgré qu’il ait publié un certain nombre d’ouvrages, les uns de pure fantaisie, les autres de rigoureuse étude, Malato sollicite l’attention, d’abord et surtout, par son existence mouvementée, par ses aventures qui tiennent du roman et dont la moindre aurait suffi pour faire d’un moins modeste quelque chose comme un héros.

Aussi nous suffira-t-il de raconter, en nous gardant d’ajouter des commentaires inutiles. Ceux qui connaissent Malato et savent sa grande honnêteté et son inaltérable dévouement à l’idée révolutionnaire, apprendront sans étonnement de quels incidents douloureux et terribles est tissée sa vie de militant audacieux. Ceux qui ne le connaissent pas apprendront à mieux le juger.