Partage Noir

Accueil > Bandes dessinées > [BD] Mémoires balkaniques 1941-1945 > [BD] Mémoires balkaniques 1941-1945 : Terreur en Croatie [1]



[BD] Mémoires balkaniques 1941-1945 : Terreur en Croatie [1]

Par Cyril

CC by-nc-sa

La culture paysanne croate

Majoritairement paysanne, la population croate s’estime lésée par l’État centraliste yougoslave, aux aspirations pro-Serbes. Le Parti paysan, principal parti croate, devient ainsi l’un des plus importants opposants au sein du royaume. Mais, à la suite d’un long bras de fer, la Croatie bénéficie d’une relative autonomie en 1939. Elle sera de courte durée.

 

La fin du royaume yougoslave (1941)

Empêtrée dans ses bandes molletières, l’armée de Yougoslavie est incapable de faire face à l’assaut nazi d’avril 1941.

Symboles d’un profond malaise, des régiments croates refusent carrément le combat et se rendent aux Allemands et aux Hongrois. L’État yougoslave explose.

A gauche, en illustration, un combattant yougoslave : une silhouette de l’autre guerre...

 

Création de l’État fantoche de Croatie (avril 1941)

Sous la pression de leurs blindés, nazis allemands et fascistes italiens imposent Ante Pavelic, chef du mouvement minoritaire et ultranationaliste « Oustacha », à la tête d’un nouvel État croate, englobant à présent la Bosnie. Une dictature atroce s’instaure alors.

En illustration, à droite, un Oustacha en tenue germano-italienne.