Partage Noir

Accueil > Bandes dessinées > [BD] Mémoires balkaniques 1941-1945 > [BD] Mémoires balkaniques 1941-1945 : Vojvodine-Kosovo



[BD] Mémoires balkaniques 1941-1945 : Vojvodine-Kosovo

Par Cyril

CC by-nc-sa

L’attitude de la minorité allemande en Vojvodine (1941-1945)

En Vojvodine, la victoire nazie de 1941 se traduira par la sécession du Banat qui passe sous le contrôle de la minorité allemande locale. Une Garde et des régiments de police collabos seront ainsi créés pour combattre les Partisans venus de Serbie. La SS y recrute, parfois sous la contrainte...

Plus à l’Ouest, le Backa est occupé par la Hongrie. Dans toute la région se fonde un fort mouvement résistant, avec son propre état-major. En 1944-1945, la quasi-totalité des Allemands minoritaires, compromis avec les nazis, quitte la région.

 

 

Le Kosovo est annexé par la « Grande Albanie »

Le Kosovo, à population majoritairement albanaise, est rattaché sur ordre de Mussolini à la « Grande Albanie » qu’il tentera de bâtir en 1941. Mais un mouvement résistant prend forme et, au printemps 1943, un régiment d’Albanais collabos (voir illustration ci-contre) doit être expédié au Kosovo afin de rétablir un semblant d’ordre face aux Partisans yougoslaves, aux « communistes » d’Enver Hoxha et, parfois, aux royalistes albanais (Zogists)...

Mais l’occupant italien (et ses sbires de Tirana) donne des signes de désordre évident en 1943.
 

 

Révoltes en série (1943-1945)

A la suite du retrait italien, les nazis allemands prennent la répression en main. Une division de Waffen SS sera ainsi levée au Kosovo, probablement contre promesse d’un rattachement durable à l’Albanie dans le cadre de la Nouvelle Europe d’Hitler. Mais, dans l’immédiat, la jonction des Partisans yougoslaves et albanais au Kosovo rend la situation des nazis particulièrement difficile. Les SS albanais se débandent et, en février 1945, l’occupant est définitivement écrasé.

Refusant son rattachement à la nouvelle Yougoslavie, une partie de la population du Kosovo se révolte. L’Armée yougoslave (ex-Partisans) intervient alors... le mouvement est un échec.

En illustration, à droite, un Partisan albanais : notez le foulard typique de ces résistants.