Partage Noir

Accueil > Bandes dessinées > [BD] Mémoires balkaniques 1941-1945 > [BD] Mémoires balkaniques 1941-1945 : Sang de Slovénie [4]



[BD] Mémoires balkaniques 1941-1945 : Sang de Slovénie [4]

Par Cyril

CC by-nc-sa

Une intense campagne de sabotage (1944)

Malgré les revers, les Partisans se montrent particulièrement actifs dans les campagnes slovènes. Littéralement barricadés dans les villes, les nazis assistent, quasiment impuissants, au sabotage des voies ferrées et des ponts. Mais il parait évident que les Partisans slovènes ne pourront pas, à eux seuls, déloger les nazis des villes fortifiées.
 

Effondrement nazi en Slovénie (printemps 45)

Multipliant les atrocités, les nazis encaissent, en mars 45, une formidable offensive menée par les résistants yougoslaves du Sud épaulés par l’Armée Rouge. L’armée allemande se disperse et les « Gardes bleus » fuient en Autriche. La Slovénie se libère. Le littoral s’insurge. Le cauchemar se termine... provisoirement.
 

Cinquante ans plus tard, la bête immonde relève la tête !

Non, ceci n’est pas un membre de la Hitlertugend mais un musicien du groupe Laibach, sponsorisé par le ministère slovène de la Culture en 1992. Ces aimables plaisantins, pour lesquels les camps d’extermination sont une « plaisanterie » de plus, se réclament de l’Art du III Reich. Le NSK (Neue Slowenische Kunst : Nouvel Art Slovène, en allemand), dont ils sont les dignes représentants, rappelle d’ailleurs le NSKK (National Sozialistiche Kraftfahr Korps). Les familles de slovènes fusillés ou déportés apprécieront...