Partage Noir

Accueil > Bandes dessinées > [BD] Mémoires balkaniques 1941-1945 > [BD] Mémoires balkaniques 1941-1945 : Sang de Slovénie [1]



[BD] Mémoires balkaniques 1941-1945 : Sang de Slovénie [1]

Par Cyril

CC by-nc-sa

En réponse aux réactionnaires du NSK (Nouvel Art Slovène) et à leur groupe phare Laibach.
NSK = NSKK (organisation du III reich) ?

Slovénie et Yougoslavie

Au sein du Royaume yougoslave, fondé après la Première Guerre mondiale, Croates et Slovènes supportent de plus en plus difficilement la politique pro-serbe de l’État. Mais le petit peuple slovène, au nord du pays, a encore bien d’autres soucis. Une partie du littoral a été rattaché à l’Italie, laquelle y mène une politique de fascisation et de latinisation active. La tension existant dans les rapports entre le peuple slovène et les fascistes fut donc importante avant même l’invasion, en 1941, du reste de la région.

En illustration ci-dessus, une jeune slovène du littoral. Signalons encore que la religion majoritaire dans la région est la catholicisme.

Fascistes et nazis envahissent la Slovénie (avril 1941)

Au printemps 41, fascistes italiens et Allemands envahissent la Slovénie et se dirigent vers Ljubljana. La Hongrie, pourtant liée par un traité d’« amitié éternelle » avec la Yougoslavie participe à la curée et s’attribue l’est du pays (zone hachurée).

La Slovénie toute entière est à présent sous la botte.

A gauche, des occupants hongrois.

 

Partage de la dépouille slovène (été 1941)

Alors que les nazis s’étaient réservés la partie de la Slovénie longeant la frontière autrichienne, Mussolini crée la « Province de Ljubljana » avec le reste des terres occupées. Au début, les fascistes tentent de se concilier la population avec plus ou moins de bonheur. A l’est de la Slovénie, les nazis allemands sont plus brutaux.

A droite, deux Italiens constatent le sabotage de lignes télégraphiques, dans le littoral slovène.