Partage Noir

Accueil > Bandes dessinées > [BD] Mémoires balkaniques 1941-1945 > [BD] Mémoires balkaniques 1941-1945 : Partisans en Yougoslavie (...)


Paysan serbe avec le bonnet en peau de mouton.



[BD] Mémoires balkaniques 1941-1945 : Partisans en Yougoslavie [1]

Par Cyril

CC by-nc-sa

En avril 1941, Hitler, désireux de liquider le problème balkanique avant d’intervenir en Union Soviétique, envahi la Yougoslavie et la Grèce (où se ridiculise Mussolini, le pitre sanglant).

L’écrasement de la Yougoslavie (printemps 1941)

La Yougoslavie implose littéralement sous le choc. Au nord, des Croates rallient l’agresseur. Les minorités allemandes s’agitent. Le roi et le gouvernement fuient en Egypte, contrôlée par les Anglais. Le pays tombe en dix jours aux mains d’Hitler. Cependant, pressés d’intervenir en Russie, les nazis ne peuvent désarmer toute la population, comme ils l’avaient fait en France. Des milliers d’anciens soldats débandés, soutenus par la population, prennent le maquis dans les montagnes. Ce sont les tout premiers partisans.

Nous avons représenté ici un de ces militaires débandés. On notera l’ancienne tenue yougoslave, particulièrement anachronique.

 

La « Paix » d’Hitler (printemps 1941)

Comme la Pologne auparavant, la Yougoslavie est démembrée selon les plans du Führer. La Croatie, théoriquement indépendante, est dirigée par les fascistes de l’Ustacha. La Serbie est devenue un État-croupion au service des Allemands. L’Italie, qui occupait déjà l’Albanie, récupère le Kossovo, le Monténégro et une part de la Slovénie. La Bulgarie et la Hongrie s’étendent à l’Ouest.

Ci-dessus, , un ancien tsariste, croix sur le casque, reprenant du service... au service de l’occupant allemand, contre les Partisans.

 

Les Tchetniks (1941)

Pro-Serbes, royalistes et foncièrement réactionnaires, les responsables du mouvement Tchetnick (une des composantes initiales de la Résistance) se méfient de l’action directe, en accord avec le gouvernement réfugié à Londres.

L’aspect des Tchetniks se veut proche de celui des héros serbes d’antan : cheveux hirsutes, barbes en broussaille, bonnet en peau (à gauche), calot serbe (à droite), poignards, cartouchières en bandoulière... Les cheveux et la barbe fournis sont là pour rappeler l’occupation de la Serbie par les Allemands, à l’image du leader Mihaïlovitch.