Partage Noir

Accueil > Bandes dessinées > [BD] Autriche 1918-1938 : Des Conseils à l’Anschluss > [BD] Autriche 1918-1938 : Des Conseils à l’Anschluss [6]



[BD] Autriche 1918-1938 : Des Conseils à l’Anschluss [6]

Par OLT, Yves B.

CC by-nc-sa

L’exécutif de la présidence du parti a décidé d’appeler au combat les travailleurs d’Autriche. L’ordre avait déjà été lancé de proclamer la grève générale (Julius Deutsch, commandant suprême du Schutzbund).

Mais il est déjà trop tard. Les hésitations du parti social-démocrate ont lassé les ouvriers. Des combats violents opposent des groupes du Schutzbund sur la défensive aux Heirnwehren et à l’armée.

Les immeubles ouvriers de Vienne sont bombardés et ses défenseurs se rendent le 15 février en hissant le drapeau blanc pour sauver les familles qui y habitent.

Dans toutes les villes d’Autriche, le Schutzbund est vaincu. Le bilan officiel est de 314 morts ; il serait en fait de plus de 2000.

Le chancelier Dollfuss établit un régime d’« Austro-fascisme » à la botte de Mussolini en tentant de freiner la progression des nazis autrichiens qui réclament le rattachement à l’Allemagne. Après son assassinat le 25 juillet 1938, l’Autriche est conquise par Hitler.

C’est l’Ansdhluss. Plus de 70 000 autrichiens sont internés dans des camps. La Société des nations ne réagit pas à cette annexion. Parmi les rares gouvernements qui protestent, le Mexique et la République espagnole.

 

L’Autriche est le seul pays où la Social-démocratie avait des armes pour s’opposer à l’extrême-droite. Elle aura été plus habile pour briser le mouvement ouvrier.