« Pour moi, l’anarchisme n’était pas une théorie applicable dans un lointain futur, mais un travail quotidien pour se libérer de ses inhibitions, les nôtres et celles d’autrui, et abolir les barrières qui séparaient artificiellement les gens. »

, par Voltairine de Cleyre

CC by-nc-sa